Retour volontaire de 154 migrants burkinabè de la Libye

154 migrants burkinabè dont 7 femmes et quelques enfants en situation de retour volontaire de la Libye sont arrivés à Ouagadougou ce mercredi 19 avril 2017. Ils ont été accueillis à l’aéroport international de Ouagadougou par le Secrétariat Permanent du Conseil Supérieur des Burkinabè de l’Extérieur, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM Burkina Faso) ainsi que par d’autres structures étatiques et de la Société civile. Déception, indignation mais aussi soulagement se lisaient sur le visage de la plupart des migrants.

Les 154 migrants accueillis à Ouagadougou présentent un profil de jeunes âgés entre 17 et 35 ans. Il s’agit d’une jeunesse essentiellement originaire du monde rural. Selon les premiers témoignages, lors de séjour libyen, ils ont été entre autres victimes de tortures, de traite, de séquestration, et d'arrestations abusives

Pour Abdel Rahmane Diop, le Chef de Bureau de l’OIM Burkina Faso, il y a plusieurs personnes qui sont en situation de détention de manière arbitraire, qui n’arrivent pas à avoir accès à leur salaire après avoir travaillé, qui sont brimés ou tout simplement victimes d’un certain nombre d’abus.

À en croire le Chef de Bureau de l’OIM au Burkina Faso, il y a environ un millier de Burkinabè en Libye qui sont en attente de retour volontaire. Le Gouvernement burkinabè est interpellé afin d’organiser leur retour volontaire car cela va en droite ligne avec la protection des Burkinabè en situation de vulnérabilité dans leur pays d’accueil.

 

GUIGUENDE Moumini, CSBE