Dossiers

Dossiers (7)

CGE-IMMOBILIER

25 30 00 15 OU 79 05 30 75

AZIMMO

70 24 95 42

AGENCE KOUPOULI

25 39 64 15 OU 70 29 00 55 OU 78 26 23 27

SOCOGIB

60 07 62 62

ABDOUL SERVICES

70 20 54 94

WEND PANGA

25 47 21 34

 

 

Campagne d'inscription au 40000 logements au Burkina Faso.

L'adresse du site est: www.pncl-burkina.net.

LE FORUM MONDIAL SUR LA MIGRATION ET LE DEVELOPPEMENT DE 2007 A 2016:

 

Démarré en 2007 à Bruxelles en Belgique, le Forum s’est tenu de 2008 à 2014 successivement à Manilles aux Philippines, à Athènes en Grèce, à Puerto Vallarta au Mexique, à Genève en Suisse, à Port-Louis en Ile Maurice et à Stockholm en Suède.

Le Forum Mondial sur la Migration et le Développement est un processus mené par les Etats. Sa création fut suggérée par Kofi Annan, comme un moyen de continuer « le Dialogue de haut niveau sur la migration internationale » organisé à New-York en septembre 2006 par les Nations unies.

 Le Forum qui relève d’un processus inter-étatique volontaire, informel et non contraignant, ouvert à tous les Etats membres et observateurs des Nations Unies, a pour objectif d’améliorer la coopération pour renforcer les liens entre migration et développement. Il vise d’une part à protéger les droits des travailleurs migrants et d’autre part à faciliter une migration sûre, régulée et responsable.

 La Belgique a organisé et organisé le 1er GFMD à Bruxelles les 7 et 9 juillet 2007. Les axes thématiques de la réunion ont reflété les thèmes prioritaires identifiés par les États membres de l'ONU dans le cadre d'une enquête menée par le Gouvernement belge à la fin de 2006. GFMD 2007 a examiné l'impact De la migration sur le développement social et économique, en termes de développement du capital humain et de mobilité de la main-d'œuvre, d'une part, et la contribution des ressources des migrants (financières et compétences) d'autre part. La cohérence des politiques entre les politiques de migration et de développement était le deuxième problème principal. Des problèmes horizontaux, tels que les droits de l'homme, le genre et les causes profondes de la migration, ont également été discutés. Des modalités d'exploitation ont été mises en place, qui comprenaient un cadre structurant pour garantir la poursuite du Forum à l'avenir sur une base solide.

La 2ème réunion du GFMD a eu lieu à Manille sous la présidence philippine du 27 au 30 octobre 2008 ; Il a tourné autour du thème central "Protéger et responsabiliser les migrants pour le développement". Son objectif était de souligner le visage humain de la migration et la protection des droits des migrants et d'examiner l'impact de cette protection dans le renforcement du développement. Il a également introduit pour la première fois le concept de «responsabilité partagée» des gouvernements et d'autres acteurs concernés dans la protection et l'autonomisation des migrants et de leurs familles.

La 3ème réunion a eu lieu à Athènes du 2 au 5 novembre 2009. La chaire grecque a choisi comme thème principal «Intégrer les politiques de migration dans les stratégies de développement au profit de tous». La discussion a porté sur l'intégration des migrations dans la planification du développement et la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement, l'impact de la crise économique sur les liens de migration et de développement, ainsi que sur la cohérence des politiques et la relation entre l'intégration des migrants, la réintégration et le développement.

Le Mexique a présidé la 4ème réunion du GFMD qui a eu lieu à Puerto Vallarta du 8 au 11 novembre 2010 autour du thème central «Partenariats pour la migration et le développement humain - prospérité partagée, responsabilité partagée». Il a mis l'accent sur le concept de partenariats, a présenté le nouveau format d'espace commun des débats en plénière entre les gouvernements et la société civile, et a mis au point une nouvelle ou une nouvelle priorité des tables rondes sur la migration irrégulière, la famille, le genre et le changement climatique. Il s'agissait également d'une séance de travail sur la Plate-forme pour les partenariats (PfP), un mécanisme de soutien pour faciliter les partenariats sur les résultats actuels et passés du GFMD et les activités de suivi, et une session Future of the Forum axée sur l'exercice d'évaluation GFMD à entreprendre dans 2011-2013.

 
La Suisse a organisé et organisé le 5ème GFMD à Genève les 1er et 2 décembre 2011
. Le GFMD suisse a organisé quatorze réunions thématiques basées sur le contenu et les résultats clés des précédentes réunions du GFMD et soutenues par le thème phare du Président intitulé «Action pour la migration et le développement - Capacité de cohérence et coopération ". Ces thèmes thématiques ont été structurés sous les trois thèmes de grappes de GFMD 2011 - mobilité et développement de la main-d'œuvre (cluster I), abordant la migration irrégulière grâce à des stratégies de migration et de développement cohérentes (cluster II) et des outils pour les politiques de migration et de développement basées sur des données probantes (cluster III) . Les résultats de ces réunions thématiques ont été rapportés au cours du Débat de fin de 2011 de GFMD. GFMD 2011 a également convoqué la première phase de l'exercice d'évaluation GFMD qui a produit un projet de rapport d'évaluation [ES | FR] sur la base des réponses de 66 gouvernements et de 10 observateurs GFMD.

La 6ème réunion a eu lieu à Port Louis, Maurice, du 19 au 22 novembre 2012, autour du thème central "Améliorer le développement humain des migrants et leur contribution au développement des communautés et des États". Il a mis l'accent sur les résultats réalisables pour l'avenir du Forum, Les besoins uniques et les défis de l'Afrique et la participation de la société civile, de la diaspora et du secteur privé. Il a abordé ces objectifs en utilisant les thèmes de la mobilité de la main-d'œuvre, en intégrant les migrations dans la planification du développement et la protection des migrants dans trois tables rondes, un format plus intime pour le dialogue sur l'espace commun et une session de travail sur la plate-forme pour les partenariats. GFMD 2012 a également complété la phase deux de l'exercice d'évaluation GFMD et a présenté les chefs de délégation avec des recommandations du document d'évaluation consolidé lors de la session extraordinaire sur l'avenir du Forum.

La 7ème réunion a eu lieu à Stockholm, en Suède, du 14 au 16 mai 2014 autour du thème central "Débloquer le potentiel de migration pour le développement inclusif". Depuis 2007 à 2014, des représentants de plus de 160 États membres et des observateurs des Nations Unies, ainsi que Plus de 45 organisations internationales ont participé à la réunion annuelle du gouvernement du GFMD, tandis que 200 à 400 acteurs variés ont participé aux Journées de la société civile. La présidence suédoise avait pour objectif de lancer une nouvelle phase de la GFMD en organisant un forum plus axé sur le développement, dynamique et durable. La réunion était composée de sessions plénières, de six tables rondes, d'une session sur l'avenir du forum et d'une session PfP. Les discussions à l'espace commun comprenaient des participants de la société civile, du secteur privé, des organisations internationales et des gouvernements.

La 8ème réunion s'est tenue à Istanbul, en Turquie, du 14 au 16 octobre 2015 autour du thème central «Renforcer les partenariats: mobilité humaine pour le développement durable» en signalant que les migrations internationales ne peuvent être traitées efficacement par un seul pays ou par des États sans coopération D'autres parties prenantes, y compris les organisations internationales, la société civile, le secteur privé et les migrants eux-mêmes. Il a également souligné que la mobilité dans le bon cadre politique est un facteur positif pour le développement.

La 9ème réunion s'est tenue à Dhaka (Bangladesh) du 10 au 12 décembre 2016 dans le cadre du thème principal «Migration qui fonctionne pour le développement durable de tous : Vers un programme de migration transformatif». Le Forum de cette année est axé sur trois grands axes : l'économie, la sociologie et la gouvernance des migrations et du développement. Le thème général est basé sur une approche «SDG Plus», c'est-à-dire pour intégrer et avancer, dans le contexte des livrables, une gamme de problèmes spécifiques à la migration, des idées et des éléments qui ont déjà été reconnus, entre autres, dans les deux niveaux supérieurs de l'Assemblée générale des Nations Unies Dialogues sur la migration et le développement internationaux (2007, 2013) et dans divers autres dialogues / plateformes, processus consultatifs mondiaux et documents analytiques au cours de la dernière décennie.

 

 

GUIGUENDE MOUMINI, CSBE

Présentation de la société Abdoul ‘Service

  

La société ABDOUL’SERVICE SARL a été créée le 16 mai 2012. Elle exerce les activités suivantes :

Bâtiment et travaux publics (BTP),

Tous travaux d’imprimerie,

Vente de consommations informatiques,

Commerce général,

Promotion immobilière et/ou foncière.

 

Elle a été agréée le 06 août 2014 par arrêté ministériel N°2014-0006/MHU/SG/DGESS pour l’exercice de l’activité  de promotion immobilière et/ou foncière.

 

Son directeur est Monsieur OUEDRAOGO Abdou. Elle est structurée de la manière suivante :

-         Direction Générale,

-         Direction Générale Adjointe,

-         Direction Technique,

-         Direction de la Commercialisation et du Marketing

 

La société Abdoul ‘Service possède ses propres terrains aménagés, munis de titres fonciers à Ouaga 2000, Zagtouli et Boassa mais d’autres potentialités existent. Des logements témoins sont disponibles sur les sites de Saaba, de Ouaga 2000 et de Zagtouli.

 

La société travaille aussi à l’internationale et surtout en Côte d’ivoire.

Contact

Adresse:
Ouagadougou, Samandin, Secteur 05
Ouagadougou
11 BP 912 ouagadougou 11
BURKINA FASO
E-mail:
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone:
(00226) 70 20 54 94
Fax:
(226) 50 31 33 87
Mobile:
(00226) 70 20 51 59
http://www.abdoul-services-international.com

La promotion immobilière a véritablement pris son envol suite à l’adoption de la loi n° 057-2008/AN, portant promotion immobilière au Burkina Faso.