Dans le cadre de la mise en oeuvre du projet <<appui au dialogue national sur la gestion de la migration et de développement<< financé par la Coopération Suisse, il est prévu le renforcement de capacité de 25 cadres des structures de mise en oeuvre de la Stratégie nationale de migration (SNMig), en suivi et évaluation des programmes et projets en lien avec la migration. A cet effet, le Secrétariat Permanent du Conseil supérieur des Burkinabè de l'Extérieur a pris part du 23 au 27 janvier 2017 à Koudougou audit atelier.

Au Burkina Faso, la migration constitue non seulement une question de développement mais aussi de sécurité. Face à l'ampleur du phénomène et aux enjeux multiples que pose sa gestion, le gouvernement du Burkina Faso à travers la Direction générale de l'économie et de la planification a élaboré une stratégie nationale de la migration (SNMig). Cette stratégie vise à promouvoir une gestion cohérente, efficace, intégrée et concertée des migrations dans la perspective de la réalisation du développement durable.

La SNMig sera opérationnalisée à travers des plans triennaux glissants et sa mise en oeuvre sera assurée par les départements ministériels, les collectivités territoriales et les Organisations de la Société Civile. C'est pourquoi, pour une gestion concertée des phénomènes migratoires, le renforcement des capacités des acteurs en charge de la mise en oeuvre de la SNMig dans le domaine du suivi/évaluation des projets et programmes s'avère nécessaire.